spip_logo

Bienvenue sur mon site d’information

Conseiller de Paris depuis 2001, Président de la Commission des transports du Conseil de Paris et élu du groupe des élus de la gauche du 15e arrondissement.

Vous trouverez sur ce blog quelques aspects de mon activité à Paris, dans le 15e ou en lien avec les responsabilités que j’occupe au titre de la Ville.

Bonne visite !


Intervention sur le plan anti-pollution

Chers collègues, La communication de la Maire de Paris comme la délibération qui nous est soumise aujourd’hui et qui propose plusieurs mesures visant à lutter contre la pollution atmosphérique, sont d’une grande importance évidemment. Études après études, l’impact négatif sur la santé publique du transport routier se fait de plus en plus certain et ses modalités se précisent davantage. Le constat que l’usage de certains véhicules, les plus anciens ou ceux qui utilisent le diesel, aboutit à faire mourir plus tôt nos concitoyens est désormais établi – car c’est bien de cela qu’il s’agit. Pendant longtemps, cet état de fait n’était que pressenti. Il est aujourd’hui démontré. Il faut donc saluer la politique engagée par la Ville de Paris dès 2001 dans ce domaine. Et se féliciter des nouveaux développements qui nous sont proposés aujourd’hui. La multiplication des travaux scientifiques fait qu’il n’est plus possible désormais de contester le principe de ces mesures antipollution. Au groupe socialiste, nous ne pouvons que nous en réjouir. Et nous féliciter de voir les mêmes élus de droite qui critiquaient la politique municipale de diversification des modes de déplacement, demandent à l’actuelle municipalité de faire plus et plus vite dans ce domaine. Rappelons par exemple les entreprises de la droite ici même il y a dix ans contre le tramway sur les maréchaux, son opposition physique aux travaux de construction d’une piste cyclable en bloquant les travaux, - une version UMP Paris du Grenelle de l’environnement probablement-, ou qui son abstention sur le vote pour Autolib. Plus récemment encore, la même droite, il y a quelques mois seulement, s’opposait à la piétonisation des voies sur berges rive gauche en annonçant la thrombose du trafic automobile dans Paris. Aujourd’hui, la droite à changé de position, à 180 degrés. Au prix d’ailleurs d’initiatives un peu brouillonnes. Mais l’essentiel est que le bons sens ait fini par prévaloir y compris dans ses rangs. Les Parisiens, eux, ne s’y sont pas trompés qui ont entamé depuis une quinzaine d’années un mouvement vers une mobilité plus propre. En abandonnant leur véhicule personnel pour ceux qui le peuvent : seule une minorité de Parisiens détient aujourd’hui une voiture individuelle – une minorité qui continue d’ailleurs de se réduire, année après année. Et ce nouvel usage de la Ville est possible grâce à l’extension des lignes de transport public et de leurs horaires (métro, tramway, bus et mini-bus) réalisée depuis 15 ans. Et à la mise en place, alors tant décriée, de Vélib puis d’Autolib. Heureusement pour les élus locaux que nous sommes, en même temps que progresse la connaissance scientifique des dégâts que cause l’usage excessif de la voiture à la santé de nos concitoyens, la législation met à la disposition de nos collectivités de nouveaux instruments. Précédée par la classification des véhicules en fonction de leur degré de pollution, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte va permettre à notre Ville de prendre des mesures d’interdiction de nature à continuer une amélioration de la qualité de l’air bien engagée depuis 15 ans, malgré les effets contraires de la diésélisation du parc automobile. Et, par anticipation, le code général des collectivités territoriales va vous permettre d’interdire, dès le premier juillet prochain les poids lourds, autocars et bus les plus polluants. Ces mesures sont décisives dans la lutte contre les particules fines dont les effets ont été récemment mis en évidence - des particules qui proviennent en effet en très grande majorité du trafic routier. Au-delà de ces mesures portant sur tout Paris, Il est prévu de créer dans certains quartiers des zones à trafic limité et des voies à ultra basse émission

Tout cela est très positif. La limite à cet effort est évidemment que la circulation automobile dans Paris ne met pas en jeu que les Parisiens, il s’en faut de beaucoup. C’est pourquoi il faut se féliciter que la communication opère soigneusement l’articulation avec Paris Métropole, qui constitue le niveau complémentaire indispensable de cette action. Chers collègues élaborée sous la responsabilité de la Maire de Paris et de Christophe Najdovski cette délibération, contribue à dessiner le Paris de demain. C’est pourquoi le groupe socialiste auquel j’appartiens comme, on l’a vu, l’ensemble de la majorité municipale, le soutient avec enthousiasme.


20 novembre 2014, par Claude Dargent

La Tour Triangle en débat.


Le 17 novembre 2014 a eu lieu au Conseil de Paris un débat portant sur le déclassement d'un parcelle publique qui conditionnait le démarrage de la construction de la tour Triangle. Ce vote technique est devenu un vote politique : pour ou contre (...)
Lire l'article...

9 juillet 2014, par Claude Dargent

Un soutien sans faille de la Ville à la Maison des Journalistes


Monsieur le Maire, chers collègues, je saisis l'occasion de cette délibération pour me réjouir de la subvention que la Ville attribue cette année, comme les années précédentes, à la Maison des journalistes. C'est en effet dans le 15e (...)
Lire l'article...

17 juin 2014, par Claude Dargent

Au Silvia Monfort, une programmation artistique et culturelle innovante


Monsieur le Maire, chers collègues, le théâtre Silvia Monfort est un lieu culturel important, implanté dans le 15e arrondissement et qui a su trouver son public dans le quartier populaire où il est situé. Sa programmation allie créations (...)
Lire l'article...

20 mai 2014, par Claude Dargent

Paris poursuit son engagement dans la lutte contre la pollution


Chers collègues, cette délibération et le vœu rattaché sur la pollution que nous examinons aujourd'hui s'inscrivent tous deux dans une continuité évidente avec les deux précédentes mandatures. En 2001, en effet, une rupture majeure a été (...)
Lire l'article...

10 avril 2007, par Claude Dargent

Le 15ème en chiffres


Superficie : 850.2 hectares Pus grand arrondissement de Paris hors bois de Boulogne et de Vincennes Les limites de l'arrondissement Au Nord avenue de Suffren, rue de Sèvres, Boulevard du Montparnasse A l'Est rue du départ, Emprises des voies (...)
Lire l'article...

spip_news

spip_agenda

Espace privé
Conception et réalisation © La Fleur Design